webleads-tracker

L'aide exceptionnelle à l'alternance est prolongée - Groupe CHD

Le blog du Groupe CHD

L’aide exceptionnelle à l’alternance est prolongée

Dans le cadre du plan de relance du Ministère de l’Economie, des finances et de la relance, les entreprises peuvent bénéficier de diverses aides pour favoriser l’embauche des jeunes.

 

Qui est concerné ?

 

Côté entreprise, celles pouvant prétendre à ces aides sont :

  • Toutes les entreprises de moins de 250 salariés, sans condition.
  • Les entreprises de plus de 250 salariés, soit si elles possèdent au moins 5 % de contrats favorisant l’insertion professionnelle, soit si elles ont 3 % d’alternants et connu une progression du nombre d’alternants de 10 %.

Le jeune recruté doit avoir moins de 30 ans et être en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Pour les formations, lorsque le jeune est en contrat d’apprentissage, l’aide concerne les formations jusqu’au niveau 5 (c’est-à-dire bac +2) et au plus niveau 7 (c’est-à-dire bac +5) , du CNCP.

Lorsqu’il est en contrat de professionnalisation, l’aide peut concerner :

  • «un diplôme ou un titre à finalité professionnelle équivalent au plus au niveau 7 (Bac+5) du cadre national des certifications professionnelles (CNCP) ;
  • ou un certificat de qualification professionnelle (CQP) de branche ou interbranches ;
  • ou un contrat de professionnalisation “expérimental”, prévu par la loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018.»

 

Concernant les contrats, il faut impérativement qu’ils soient signés avant le 30 juin 2022.

 

Vous vous questionnez concernant l’embauche d’un jeune dans votre entreprise ? Contactez votre expert CHD.

 

Quel est le montant de l’aide ?

 

Ce qui permet de définir le montant de l’aide est : l’âge de l’alternant.

L’aide est de 5 000 € s’il a moins de 18 ans et de 8 000 € s’il a entre 18 et 30 ans. Si l’alternant a 18 ans au cours de son contrat, l’aide de 8 000 euros s’appliquera à compter du mois suivant sa date d’anniversaire.

 

Concernant les modalités de versement, le Ministère de l’Economie précise que « l’aide est versée mensuellement dès le 1er mois et dès la réception de la déclaration sociale nominative (DSN) et contrôle de celle-ci par l’Agence de services et de paiement (ASP)».