webleads-tracker

Montant, éligibilité, date de versement : tout comprendre sur l’indemnité inflation, l’aide au pouvoir d’achat - Groupe CHD

Le blog du Groupe CHD

Montant, éligibilité, date de versement : tout comprendre sur l’indemnité inflation, l’aide au pouvoir d’achat

Le 21 octobre dernier, Jean Castex annonçait une aide exceptionnelle aux ménages les plus fragiles, au travers de l’indemnité inflation. Depuis, le gouvernement ajuste et organise la mise en place de cette aide gouvernementale. Mais qui peut prétendre à recevoir ce petit coup de pouce ? CHD clarifie pour vous toutes les informations autour de l’indemnité inflation.

 

Indemnité inflation : qu’est-ce que c’est ? 

Tout d’abord, rappelons que l’inflation est une hausse globale des prix. En 2021, la France a subi une importante inflation sur bon nombre de biens de consommation courants. Le carburant, les matières premières, les services : tous les prix augmentent et, ainsi, chaque euro dépensé ne permet pas d’avoir la même quantité de biens. Une inflation qui monte, c’est donc un pouvoir d’achat qui baisse. Jean Castex, le Premier Ministre et son gouvernement, ont décidé d’offrir une indemnité inflation aux plus fragiles.

 

C’est donc 38 millions de personnes résidant en France qui vont recevoir ce coup de pouce au pouvoir d’achat.

 

Quel est le montant de l’indemnité inflation ? 

Tous les contribuables qui sont éligibles à l’indemnité inflation vont recevoir une aide de 100 euros. Le but : limiter les effets de la hausse des prix et la baisse du pouvoir d’achat. Ce montant a principalement pour but de couvrir l’augmentation des prix à la pompe. En effet, si les prix se maintenaient à leur niveau actuel, alors les consommateurs devraient débourser 80 euros sur un an. Le coup de pouce de 100 euros est donc une réponse à cette dépense supplémentaire.

A noter : Ce montant ne sera soumis à aucun prélèvement fiscal ou social. Il ne sera pris en compte ni dans les conditions de ressources pour le bénéfice des aides sociales, ni pour le calcul de l’impôt sur le revenu.

 

Qui va percevoir l’indemnité inflation ? 

Ce chèque sera versé aux personnes dont les revenus d’activité ou de remplacement sont inférieurs à 2 000 € nets par mois. Un choix fait dans le cadre de la loi de finances rectificative 2021. Elle sera aussi accordée aux personnes bénéficiaires d’allocations et de prestations sociales.

Ainsi, les personnes éligibles peuvent être les suivantes :

  • les salariés, y compris les apprentis et les bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation,
  • les agents publics,
  • les bénéficiaires de préretraites,
  • les travailleurs non-salariés,
  • les demandeurs d’emploi,
  • les personnes en situation d’invalidité,
  • les retraités, y compris bénéficiaires du minimum vieillesse,
  • les étudiants boursiers et ceux bénéficiaires des aides au logement,
  • les jeunes dans un parcours d’accompagnement vers l’emploi,
  • les bénéficiaires de minimas sociaux (RSA, ASS, AAH, RSO, PreParE à taux plein ; ASI), y compris les travailleurs handicapés en ESAT.

Le gouvernement a deux envies fortes autour de cette aide : qu’elle soit versée rapidement et surtout, simple à percevoir pour les bénéficiaires.

 

Qui va me verser mon indemnité inflation ? 

Le gouvernement souhaitant que les 100 euros d’indemnité inflation arrivent vite dans le portefeuille des Français, c’est donc vers les instances compétentes que se tourne le comptable de l’État. Ainsi, les employeurs pour les salariés et agents publics, les caisses de retraite pour les retraités, Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi, les caisses de sécurité sociale pour les allocataires de minima sociaux, le réseau de CROUS pour les étudiants boursiers, vont verser cette allocation d’aide au pouvoir d’achat.

Tous ces opérateurs vont, par la suite, recevoir un remboursement de l’État.

 

Quelles démarches effectuées pour recevoir mon indemnité inflation ? 

Le choix des bénéficiaires se fera sur les déclarations de situations de ces derniers au mois d’octobre. Ainsi, comme expliqué ci-dessus, le montant sera débloqué par l’organisme qui verse habituellement la pension ou prestation sociale, aux différents bénéficiaires. Vous n’avez aucune démarche à faire !

Il existe tout de même des cas à part. Exemple avec les travailleurs indépendants ou

encore les salariés de particuliers-employeurs dont le RIB n’est pas connu par les URSSAF, qui vont devoir communiquer avec les organismes adéquats afin de recevoir leur indemnité. De leur côté, les salariés multi-employeurs devront être vigilants. En effet, ils ne peuvent recevoir plusieurs versements. L’État pourrait exiger un remboursement.

 

Quand vais-je toucher mon indemnité inflation ? 

Jean Castex et son gouvernement ont donc une volonté : que les 38 millions de bénéficiaires de l’indemnité inflation reçoivent le plus vite possible leurs 100 euros d’aide à la consommation. Mais, quand allez-vous recevoir votre aide ? Voici un tableau récapitulatif des versements qui vont être faits.

 

 

Indemnité inflation : et si je n’ai pas de voiture ? 

La hausse des prix du carburant n’est pas étrangère à la création de l’indemnité inflation. Mais, ce n’est pas la seule raison. Tous les produits courants de consommation ont subi une augmentation de leur tarif, notamment le pain et les pâtes. Alors, le chèque de 100 euros ne concerne pas que les propriétaires de véhicules, il vient en aide à tous les Français les plus fragiles. Sachez donc que ce soutien au pouvoir d’achat peut être utilisé librement et où vous le souhaitez.

 

Indemnité inflation et cas exceptionnel 

Si vous cumulez les conditions d’éligibilité, sachez que vous n’allez percevoir l’indemnité inflation qu’une seule fois. Et oui, cette aide est unique, individualisée et surtout, non cumulable. Les salariés étant aussi auto-entrepreneurs ne recevront donc qu’une seule fois leurs 100 euros. Autre cas : si vous êtes un étudiant mineur, vous pouvez aussi recevoir votre chèque. Aucun critère d’âge n’est requis. Concernant les travailleurs frontaliers résidant en France : ces derniers sont éligibles à l’indemnité inflation. L’inverse n’est pas valable. Les Français résidant à l’étranger ne peuvent percevoir leur aide exceptionnelle puisqu’elle répond à une augmentation du coût de la vie sur le territoire.

A noter : un congé maladie ou un congé maternité ne bloque absolument pas le versement de l’indemnité inflation.

 

Indemnité inflation : combien ça va coûter au contribuable ? 

Après un simple calcul, on comprend que le coût global de l’indemnité inflation sera de 3,8 milliards d’euros pour l’État français. Cette dépense sera répartie entre 2021 et 2022 et sera financée par les fruits de la reprise économique de la France. Cette dernière, plus importante que ce qui avait été prévu par les économistes, va permettre de payer l’indemnité inflation.

Cette aide exceptionnelle ne se retrouvera pas dans nos impôts via une nouvelle hausse.

 

Le gouvernement face à l’inflation 

Jean Castex et ses ministres ont pris d’autres décisions qui vont venir aider les ménages de l’hexagone. Avant la fin de l’année 2021, 5,8 millions de foyers vont recevoir un chèque énergie d’un montant de 100 euros. Les tarifs du gaz et de l’électricité ont – eux aussi – subi une forte inflation ces derniers mois. C’est pourquoi, un chèque sera offert à certains français et, un “bouclier tarifaire” est actuellement mis en place pour bloquer cette hausse des prix.

 

Indemnité inflation : qui contacter ? 

Si vous avez encore des interrogations quant à votre éligibilité, n’hésitez pas à vous rendre sur le site du gouvernement. Une foire aux questions (FAQ) y est régulièrement actualisée.

Vous êtes employeur et avez des questions ? Contactez directement votre centre URSSAF habituel. Ce dernier pourra vous éclairer et répondre à vos demandes le plus rapidement possible.

Salarié avec une situation particulière ? Un numéro national a été mis en place par le service des renseignements en droit du travail. C’est donc à vous de contacter le 08 06 000 126.

 

Pour toute autre question, votre expert CHD se tient à votre disposition pour vous accompagner.