webleads-tracker

Egalité femme - homme : 10 actions à mettre en place rapidement dans votre entreprise - Groupe CHD

Le blog du Groupe CHD

Egalité femme – homme : 10 actions à mettre en place rapidement dans votre entreprise

L’égalité entre les hommes et les femmes au niveau professionnel est inscrite dans la loi. En vertu du principe de non-discrimination, hommes et femmes doivent bénéficier des mêmes chances, et d’une rémunération égale à travail égal.

Les chiffres, pourtant, sont éloquents. En 2019, pour un poste de valeur équivalente, une femme gagne en moyenne 9% de moins qu’un homme.

La loi fixe désormais, non plus une obligation de moyens, mais une obligation de résultats pour tendre vers l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Voici 10 actions, 10 pistes à explorer pour aller dans le bon sens.

1° « à travail égal, salaire égal »

Le principe est simple, limpide. En théorie, tout le monde y adhère. Dans les faits, la réalité s’en éloigne. Un premier pas est donc de mettre en place des critères d’évaluation objectifs pour analyser les écarts (ou non) de rémunération entre hommes et femmes.

Si vous constatez une différence notable, pourquoi ne pas envisager la mise en place d’une enveloppe de rattrapage. Celle-ci permet, lors des négociations collectives, de voter un budget alloué au rattrapage de salaires des femmes par rapport aux hommes.

2° Organisez des ateliers de formation

A compétence égale, les femmes ont tendance à se mettre moins en avant que les hommes, à se dévaloriser. Des formations « savoir se vendre », réservées aux femmes, peuvent ainsi être extrêmement utiles, dans l’optique d’entretiens annuels ou d’éventuelles négociations commerciales.

3° Brainstormez tous ensemble

L’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas une affaire exclusivement féminine. Ce n’est pas l’affaire des Ressources Humaines, ou d’une poignée de dirigeants. C’est un sujet qui concerne tout le monde au sein de l’entreprise, et sur lequel chacun peut apporter de bonnes idées. L’organisation de brainstormings, en interne, est ainsi un bon outil pour faire de cet enjeu un objectif collectif.

4° Bannissez les titres genrés

Vous recrutez ? Autant que faire se peut, évitez les « directeur/rices » et autres « chargé.e de communication ». Privilégiez des formules non genrées, telles que « Poste de direction ».

5° Réservez un accueil chaleureux aux maternités

« Tu es enceinte ? Félicitations ! Mais, tu sais, ça tombe mal. Surtout, en ce moment. Tu sais bien que c’est tout le temps le rush… ». Voilà un discours à bannir d’urgence.

Au contraire : l’une de vos collaboratrices est enceinte ? Félicitez-là, impliquez là dans la mise en place de son remplacement, et prenez de ses nouvelles régulièrement. Ayez un discours positif, encourageant.

6° Favorisez les congés paternités

Les hommes aussi ont tout à gagner à faire respecter l’égalité femme-homme. Nombre d’entre eux recherchent aujourd'hui un parcours modulable, une plus grande flexibilité au travail, et le droit à un congé paternité.

7° Mettez en place des grilles de salaires transparentes

Bien souvent, les inégalités de salaires apparaissent dès l’embauche. Pour éviter cela, mettez en place des grilles de salaires, identiques quel que soit le sexe. Si les prétentions d’une candidate sont en deçà de la grille, appliquez celle-ci.

8° Aménagez le temps de travail intelligemment

Fixer une réunion à 8h30 ou à 18h30, cela peut sembler innocent. C’est pourtant, à bien des égards, discriminatoire, et pénalise souvent les femmes. En effet, ce sont encore elles qui s’occupent, majoritairement, des sorties d’école et des tâches ménagères. Les réunions et obligations matinales les impactent ainsi directement.

9° Encouragez le télétravail

Dans la lignée du point précédent, proposer des plages de télétravail régulier peut faciliter grandement le quotidien, des hommes comme des femmes. Un enfant malade, ou des difficultés à s’en occuper durant les vacances scolaires ? Les femmes sont en première ligne : le télétravail est une solution aussi simple qu’efficace.

10° Offrez des primes de cooptation avec bonus

Et si vous essayiez la discrimination positive, tout en valorisant vos actuels collaborateurs. Si votre entreprise offre déjà des primes de cooptation, pourquoi ne pas proposer un bonus pour la cooptation d’une femme ?

Votre collaborateur reçoit ainsi, par exemple 400 euros s’il coopte un homme, 500 euros s’il coopte une femme.

 

Pour finir ce top 10 des actions à mettre en place, rappelons simplement le résultat d’une étude menée par Deloitte en 2014 : les équipes mixtes sont plus performantes que celles qui ne le sont pas. Tout simplement.