webleads-tracker

Les 10 erreurs à éviter pour vos recrutements - Groupe CHD

Le blog du Groupe CHD

Les 10 erreurs à éviter pour vos recrutements

Recruter n’est pas chose facile. Aujourd’hui, tous les RH ont bien conscience que derrière les compétences se cache un humain. Et c’est aussi au futur salarié qu’il faut s’intéresser. Dorénavant, les soft skills entrent autant en jeu que les diplômes. Alors, comment ne pas se tromper et recruter le candidat parfait ? CHD vous accompagne dans les erreurs à éviter lors de vos recrutements.

 

Évitez de créer une fiche de poste floue

 

Quand on est RH, le temps est compté. Trouver le bon candidat commence dès la publication de la fiche de poste. Et une fiche de poste, ça se travaille. Si elle est floue, alors les CV que vous allez recevoir ne vont pas vous convenir. Pressé, vous allez finir par embaucher la mauvaise personne.

Alors parfois, il vaut mieux clarifier au maximum les missions, être précis, concis et clair afin de ne recevoir que des profils qui vont matcher avec vos attentes.

L’erreur de casting, elle commence ici ! À vous, RH, de bien commencer le recrutement.

N’oubliez pas de prévoir une date de fin pour votre annonce. Le but : laisser 15 ou 20 jours aux candidats pour envoyer leur CV et lettre de motivation et vous permettre de ne pas être submergé de candidatures. Trouvez le bon tempo.

 

Sélectionnez les bons CV

 

Votre fiche de poste a été publiée et vous avez reçu bon nombre de candidatures.

Maintenant, il va falloir faire le tri. Certains RH ou cabinets de recrutement utilisent des logiciels afin d’exécuter une première sélection. Mais, pour ceux qui préfèrent tout étudier, il va falloir mettre quelques techniques en place afin d’opérer un tri.

Selon une étude publiée par L’Express, 30 à 40% des réponses à une annonce d’emploi ne correspondent pas aux recherches de l’entreprise. Mais alors, comment choisir ? Pour opérer votre choix, il va falloir établir des critères de sélection précis.

  • Formation,
  • Expérience,
  • Langue étrangère,
  • Proximité géographique,
  • Expertise précise dans un domaine
  • Jobs d’été ou stage peuvent être une bonne indication pour les juniors.

 

À vous de comparer les différents CV. Afin de ne pas recevoir tous les candidats, nous vous conseillons de classer les CV et lettre de motivation en trois piles : les non-retenus, les candidats à contacter dans un second temps, les top à contacter rapidement. Pourquoi rapidement ? Certains emplois ou candidats restent très peu de temps sur le marché de l’emploi. En cause : des compétences très recherchées.

Bon à savoir : la question du salaire doit arriver le plus rapidement possible. Il arrive régulièrement qu’elle soit un frein du côté du recruteur ou du côté du candidat. L’intérêt est donc de faire gagner du temps à tout le monde.

 

RH, préparez-vous aussi à l’entretien

 

Souvent, les recruteurs aiment qu’un candidat ait bien préparé son entretien, ait pris le temps de se renseigner sur l’entreprise, le poste et les différentes missions. Et l’inverse ? Et bien, il est tout aussi valable !

Un bon RH aura forcément pris le temps de parcourir le CV du candidat, de relever des points d’interrogations, ou d’interroger sur un hobby ou une expérience en particulier. Le but : montrer aux différents candidats que vous avez pris le temps d’ausculter sa candidature.

Autre point important à préparer : la fiche de poste. Type de contrat, missions détaillées, fourchette de rémunération : il faut que vous ayez bien tous les détails sous les yeux afin de donner tous les contours du poste aux candidats.

N’oubliez jamais : un candidat non préparé, ça se voit… Un RH aussi !

 

Préparez vos questions

 

Par timidité, par manque de préparation ou encore par inintérêt pour le poste, certains candidats ne posent aucune question. Cette pratique est souvent mal vue par les RH. Et l’inverse prévaut aussi. Il est toujours intéressant pour un candidat de voir sur quoi porte la curiosité des RH.

 

Au-delà de vos interrogations sur la candidature, il est aussi primordial de préparer vos réponses aux questions des candidats.

  • Pourquoi le poste est-il ouvert ou disponible ?
  • À quel besoin urgent va devoir répondre le nouveau salarié ?
  • Quel sera son degré d’importance dans l’entreprise ?
  • Ce nouveau recrutement est-il lié à un turn-over, un burn-out, un bore-out ?

 

Aujourd’hui, les candidats n’ont plus peur de poser des questions parfois “embarrassantes”. A vous de bien préparer vos réponses. Gardez en tête qu’une entreprise doit aussi être attractive pour le futur salarié et plus seulement l’inverse.

 

Évitez d’oublier l’humain !

 

Les diplômes, les certifications, les expériences sont d’excellents premiers indicateurs dans un recrutement. Mais, depuis quelque temps, l’humain a repris sa place au cœur des embauches. En cause : l’importance de cohésion au sein des équipes. Et oui, de plus en plus de RH s’attardent sur les soft skills, ou compétences douces en français, afin de trouver le candidat qui matchera au mieux avec les salariés déjà en place.

Un caractère trop fort, un candidat trop ambitieux, au contraire, une personnalité molle : ces traits de personnalité peuvent, malgré les bons diplômes, écarter une candidature.

À vous de préparer des questions qui vont s’attarder sur des traits de personnalité. Pour vous aider, sachez que de plus en plus d’entreprises délèguent cette partie des entretiens. Comment ? Grâce aux tests de personnalité. Ils permettent ainsi de comprendre en quelques minutes comment va réagir le candidat. Grâce aux différents résultats, vous allez pouvoir trouver qui s’intégrera le plus vite à l’équipe déjà en place.

De quoi éviter une belle erreur de casting.

 

Des compétences, ça se jauge… Toujours !

 

Avoir des compétences sur un CV, c’est bien. Les posséder en vrai, c’est mieux. Les vérifier, c’est parfait. Aucun candidat ne pourra vous en vouloir de vous demander quelques justifications.

Vous faites un métier d’image ? Des photos, des graphismes ou encore un lien vers votre portfolio pourront vous être demandés.

Un métier de lettre ? Souvent, des tests d’écriture peuvent être imposés.

Pour les autres métiers, les RH mettent souvent en place un cas pratique afin d’évaluer les compétences, les capacités et les techniques des candidats.

À noter : RH, à vous de dessiner les contours de ce cas pratique afin qu’ils questionnent vos candidats sur les problématiques qu’il rencontrera dans ses futures missions.

 

Si vous doutez, vérifiez !

 

Vous avez senti votre candidat hésitant sur une réponse ? Vous êtes en droit de demander à pouvoir contacter d’anciens responsables ou de réclamer des références ou des diplômes ou certifications. Ne pas faire d’erreur de casting, c’est aussi s’assurer de la véracité des propos de vos futurs recrutés.

À noter : attention tout de même à ne pas tomber dans la paranoïa, tout le monde ne ment pas, et heureusement !

 

Ne vous embauchez pas !

 

Même école, même parcours, même traits de caractère ? On a tendance à faire plus facilement confiance à un candidat dont on reconnaît le reflet dans le miroir. Hélas, ce n’est pas parce que vous êtes un bon élément de votre entreprise que votre copie conforme le sera aussi.

Oubliez ces différents points et gardez la tête froide. Trop difficile ? Passez le relais à un collègue. Une erreur de recrutement est vite arrivée dans ces cas.

 

Ne mélangez pas travail et plaisir

 

Avec la pandémie de Covid-19, on a tendance à se tourner, de nouveau, vers les choses qui nous rassurent… Et même dans le monde du travail. Ce qui a engendré un nouveau phénomène : l’embauche des copains. Pourtant, devenir le boss d’un ami ou travailler avec ses potes, ce n’est absolument pas la même chose que de partir en week-end. Alors, avant de recruter un proche, posez-vous les bonnes questions et surtout, demandez-vous si vous êtes prêts à, potentiellement, gâcher cette amitié ?

 

N’oubliez pas de faire un retour

 

Positif ou négatif, les candidats aiment avoir un feedback de leurs entretiens. Parfois, une petite phrase suffit pour expliquer pourquoi la personne n’a pas été sélectionnée ou encore, les points à améliorer sur son CV ou pendant les entretiens. Ces conseils sont souvent précieux pour ceux qui cherchent un emploi.

En cas de primo sélection, des conseils pour la suite des entretiens peuvent être un plus afin que le candidat ne perde pas de vue son objectif.

À noter : pensez à ne pas tomber dans le copinage. Il arrive qu’un très bon feeling et qu’une relation s’instaure avec des candidats. Mais, c’est à vous d’imposer les limites et surtout, de ne pas donner de faux espoirs aux futurs recrutés.

 

J’ai fait une erreur dans mon recrutement : et après ?

 

Une erreur, ça arrive. Rassurez-vous, personne n’est parfait. Un candidat qui change d’avis, un recruté qui a menti sur ses compétences, un mauvais feeling avec les salariés déjà en place : vous avez fait une erreur de casting et il faut la réparer.

Pas de panique, tous les collaborateurs fraîchement embauchés ont une période d’essai. À vous d’y mettre fin en veillant à expliquer vos raisons.

Bon à savoir : afin d’éviter de rater la date butoir, notez bien les dates dans votre agenda de toutes les personnes que vous recrutez. Pensez à organiser un rendez-vous avec le salarié au milieu de cette période afin de savoir comment il se sent dans son poste. Le but : rectifier en cas de soucis et vous éviter de vous relancer dans une nouvelle session de recrutement !

 

CHD vous accompagne dans vos recrutements

 

Trouvez facilement les bons candidats avec CHD Expertise Comptable et Wanna Know, notre centre de formation et d’accompagnement RH. 

Nous travaillons à vos côtés pour recruter vos futurs talents : revue et diffusion d’annonces, présélection de CV, entretiens téléphoniques, réalisation de tests de personnalité.

Téléchargez la plaquette et demandez conseil à votre expert CHD.