webleads-tracker

FONDS DE SOLIDARITE : LES EVOLUTIONS AU 1ER DECEMBRE 2020 - Groupe CHD

Le blog du Groupe CHD

FONDS DE SOLIDARITE : LES EVOLUTIONS AU 1ER DECEMBRE 2020

À compter du 1er décembre 2020, le fonds de solidarité évolue pour soutenir les secteurs les plus touchés par la crise.

Les entreprises fermées administrativement

Il s’agit des secteurs fermés, les restaurants, les bars, les discothèques, les salles de sport, etc…
Pour ces entreprises, le fonds de solidarité sera ouvert, quelle que soit la taille de celles-ci.
Elles bénéficient d’un droit d’option entre :
  • Une aide jusqu’à 10 000 € ;

ou

  • Une indemnisation de 20% du chiffre d’affaires mensuel réalisé à la même période de l’année précédente ou le chiffre d’affaires mensuel moyen constaté en 2019.
Tant que ces entreprises seront fermées, le fonds de solidarité sera maintenu.

Les entreprises des secteurs du tourisme, de l’événementiel, du sport et de la culture

Il s’agit des entreprises des secteurs du tourisme, événementiel, sport et culture qui ne sont pas fermées, mais qui subissent la crise sanitaire, à cause de l’absence de touristes et d’événements.
Cela concerne les hôtels, les traiteurs, les salles de théâtres ou de concerts, les agences de voyages, les entreprises de l’événementiel, de la culture ou du sport.
Ces entreprises continuent d’avoir accès au fonds de solidarité.
Dès lors qu’elles perdent 50% de chiffre d’affaires, elles bénéficient d’un droit d’option entre :
  • Une aide jusqu’à 10 000 € ;

ou

  • Une indemnisation de 15% du chiffre d’affaires mensuel réalisé à la même période de l’année précédente.
Dès lors qu’elles perdent plus de 70% de leur chiffre d’affaires :
  • L’indemnisation passera à 20% du chiffre d’affaires mensuel réalisé à la même période de l’année précédente (dans la limite de 200 000 € par mois).

Les fournisseurs des entreprises du secteur du tourisme (commerce de gros, blanchisserie…)

Ils bénéficient des mêmes aides qu’en novembre.
Cette aide peut aller jusqu’à 10 000 € dans la limite de 80% de la perte de leur chiffre d’affaires, pour toutes les entreprises de moins de 50 salariés, perdant 50% de leur chiffre d’affaires.

L’ensemble des entreprises de moins de 50 salariés, qui n’appartiennent pas aux secteurs qui sont évoqués ci-dessus

Dès lors qu’elles justifient une perte de 50% de leur chiffre d’affaires, ces entreprises continuent de bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 1 500 €.
Cliquez ici pour suivre l’actualité COVID-19